Région de Montréal : Investissements gouvernementaux de 600 000 $ pour le démarrage de douze projets novateurs en économie sociale

Le ministre des Transports et ministre responsable de la région de Montréal, Robert Poëti, a annoncé fin janvier des investissements totalisant 600 000 $ pour soutenir douze projets et entreprises d’économie sociale sur le territoire de la région métropolitaine. Ces initiatives originales permettront de créer, consolider ou développer des entreprises, en plus de maintenir ou de créer des emplois. Ce financement provient du Fonds d’initiative et de rayonnement de la métropole, administré par le Secrétariat à la région métropolitaine.

« Appuyer des entreprises en économie sociale pour le démarrage de projets innovants rejoint les priorités du gouvernement du Québec. Le soutien à l’entrepreneuriat et à la création d’emplois, en encourageant les idées innovantes et porteuses, est une des façons de favoriser la relance économique de la métropole. Reposant sur des valeurs de solidarité, l’économie sociale est un secteur d’activité dynamique qui touche directement la collectivité. Chacun des projets que nous avons retenus sera générateur de retombées dans leur milieu et pour l’ensemble de la région métropolitaine », a fait valoir le ministre Poëti.

Le secteur de l’économie sociale est un modèle d’affaires reconnu, bien implanté, et une richesse pour le Québec. Novateurs, les projets retenus pour 2014-2015 dans le cadre du Fonds d’initiative et de rayonnement de la métropole ont été sélectionnés parmi les 78 dossiers de candidature. L’exercice d’analyse s’est fait avec la collaboration d’un comité formé de partenaires des pôles régionaux en économie sociale et d’un représentant d’Investissement Québec.

Les réalisations initiées par ces projets contribueront au développement économique et social de la région métropolitaine. Plus précisément, ces projets représentent des investissements, à court terme, de 2,7 M$ dans l’économie de la région métropolitaine et permettront, à terme, la création ou le maintien de près de 100 emplois.

Les projets retenus sont :

CERTEX – 50 000 $ pour ouvrir une nouvelle division à Terrebonne de ce centre de récupération et de valorisation du textile qui emploie des personnes ayant des limitations fonctionnelles.

COMMUNAUTIQUE – 40 000 $ pour poursuivre la mise sur pied d’un laboratoire, le Fab Académie à échoFab, offrant conférences, ateliers, événements de codesign, résidences d’artistes et corporatives en fabrication numérique et accompagnement à la création.

CS-FAIT (COOPÉRATIVE DE SOLIDARITÉ EN FABRICATION ARTISTIQUE, INDUSTRIELLE ET TECHNOLOGIQUE) – 70 000 $ pour le démarrage d’un atelier d’usinage, de transformation du métal et de soudure, qui pourra être utilisé pour des projets ponctuels allant de la réparation d’une remorque à la création d’un œuvre d’art.

ESPACES TEMPS – 40 000 $ pour le démarrage du projet Manivelle, un prototype d’écran tactile d’affichage publicitaire pour les organismes culturels, scientifiques et citoyens.

ÉTHIK BGC – 50 000 $ pour réaliser un projet d’économie circulaire, limitant la consommation et le gaspillage des matières premières par la réutilisation et le recyclage dans l’industrie textile, notamment en développant une ligne de vêtements recyclés conçue par des designers montréalais et en menant des recherches pour créer des fibres plus écologiques à partir de déchets textiles.

LA CROISÉE DE LONGUEUIL – 50 000$ pour créer une entreprise ayant pour mission de mettre en place un incubateur d’entreprise en agriculture biologique sur le territoire de l’agglomération de Longueuil.

LANGE BLEU – 60 000 $ pour procéder au prélancement industriel et planifier la mise en marché d’une culotte d’incontinence lavable conçue pour les adultes.

LES SERVICES ADAPTÉS TRANSIT – 50 000 $ pour le démarrage d’OMNI Sécurité, une nouvelle entreprise employant des agents ayant des handicaps légers.

LUDOCIELS POUR TOUS  (JEUX PÉDAGOGIQUES ACCESSIBLES QUÉBÉCOIS) – 50 000 $ pour intensifier les activités de conception de jeux pédagogiques accessibles aux personnes malvoyantes et proposer une série de jeux pédagogiques de meilleure qualité sur diverses plateformes.

L’USINETTE D’ÉCONOMIE SOCIALE – 55 000 $ pour le démarrage de l’Usinette, spécialisée en microproduction alimentaire, un lieu qui offrira un espace et des équipements communs à prix modiques aux artisans et petites entreprises en démarrage qui désirent faire de la transformation alimentaire un travail viable à temps plein.

NORD OUVERT – 50 000 $ pour l’embauche de deux ressources dédiées à la vente et à la commercialisation du logiciel « Budget citoyen » au Québec, en Ontario, dans les provinces atlantiques et aux États-Unis.

SERVICES HORTICOLES LES POUSSES URBAINES – 35 000 $ pour mener une étude de faisabilité et la phase d’idéation d’un projet visant le démarrage d’un nouveau service de lutte contre l’agrile du frêne.

À propos du Secrétariat à la région métropolitaine

Cette instance conseille le gouvernement du Québec sur toute question ou mesure ayant un impact significatif sur la région métropolitaine de Montréal et sur son développement. Elle fournit à ce titre des avis au ministre responsable de la région de Montréal et au ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire. Le Secrétariat travaille à développer la concertation avec ses différents partenaires stratégiques afin de favoriser la cohérence et la convergence de l’ensemble des interventions, ainsi que l’essor et le dynamisme de la région métropolitaine.

Pour plus de renseignements : metropole.gouv.qc.ca/aide-financiere/financement-economie-sociale/

Source : http://www.fil-information.gouv.qc.ca/Pages/Article.aspx?idArticle=2301284697&lang=en (28/01/2015)