Le Comité du Senat Australien produit son rapport sur la finance sociale et recommande la création d’un groupe de travail sur la finance sociale

Le comité du Sénat sur l’économie présente un rapport le 25 Novembre 2011, Investir pour la bonne cause: le développement d’un marché de capitaux pour le secteur sans but lucratif en Australie, qui explore les options financières pour le secteur à but non lucratif. L’investigation a permis au comité de réaliser que les institutions financières traditionnelles sont prudentes lorsqu’il s’agit de prêter aux OBNL et elles ne comprennent pas toujours les besoins et les réalités du fonctionnement de ces organisations. Ainsi, de nombreuses organisations de ce type ont un accès limité à des créances adéquates et à des options de finance équitables et sont de fait dépendantes de bourses ou de dons privés. De plus, bon nombre de ces organisations manquent de revenus stables et de garanties pour les prêts et sont opposées aux risques que représentent les dettes et les capitaux propres.

Le comité a recommandé qu’un groupe de travail sur la finance sociale soit créé pour apporter une direction stratégique et souligner l’importance du développement d’un marché de capitaux robuste pour les OBNL. Le groupe de travail devrait inclure des membres influents du secteur de la finance traditionnelle, de l’industrie du régime des retraites et des secteurs philanthropique et social. Il devra ainsi amener des propositions au gouvernement et identifier et publiciser les opportunités pour les OBNL et la communauté d’investissement au sens large.

Actuellement, en Australie, les intermédiaires financiers – aussi connus sous le nom de ‘Institutions Financières de Développement dela Communauté’ (CDFI) – représentent la ressource clef du support financier du secteur social. Les CDFIs offrent des produits financiers qui sont adaptés aux besoins des OBNL. Ceux-ci incluent de nouveaux outils pour le crédit, des investissements responsables et du capital patient au long terme. Le comité recommande que le groupe de travail examine les initiatives pour encourager le développement du marché CDFI.

Source