L’Argentine a une loi de L’AGRICULTURE familiale

En Décembre dernier le Sénat argentin a approuvé à l’unanimité une loi pour la promotion du développement humain intégral des petits producteurs, des communautés rurales et autochtones et des travailleurs de l’agriculture familiale. La règle vise à renforcer le développement d’un secteur stratégique pour la souveraineté alimentaire de ce pays.

Les points forts de ce nouvelle loi sont :

* Accès à la terre

Moins de 20 pour cent des terres arables argentines est entre les mains des agriculteurs familiaux. En ce sens, la norme considère la terre comme un bien sociale et crée une banque de terrains pour le développement d’entreprises productives qui favorisent l’enracinement rural, en coordination avec les provinces et les municipalités.

* Suspension des expulsions

La législation vise à donner une protection juridique aux familles qui possèdent et travaillent la terre depuis des décennies.

* Graines autochtones

Le Centre pour la Production des Graines Autochtones est créé, afin de promouvoir leur utilisation, le stockage, la production et la commercialisation.

* Développement inclusif

La loi prévoit la promotion de foires locales et nationales de l’agriculture familiale pour soutenir le contact direct entre producteurs et consommateurs.

* Financement

Le budget du Conseil de l’agriculture familiale est prévu à 1.500 millions pesos, à concrétiser lors d’une réunion le 5 Janvier 2015.

* Le secteur en chiffres

L’agriculture familiale compte pour 20 pour cent du PIB du secteur agricole national, 20 pour cent des terres productives et 27 pour cent de la valeur de la production. Le total inclut 30,9 millions d’hectares et 65 pour cent des producteurs. L’activité constitue 53 pour cent de l’emploi rural.

 

Texte intégral de la loi (en espagnol):

http://www.minagri.gob.ar/site/bajar/LeyAgriculturaFamiliar.pdf

Source: http://www.minagri.gob.ar/site/institucional/prensa/index.php?edit_accion=noticia&id_info=141219120629 (19/12/2014)