L’Afrique du Sud soutient les jeunes entrepreneurs

Les coopératives joueront un rôle majeur dans la stratégie du gouvernement sud-africain en faveur de la croissance économique. À l’occasion du vote sur le budget le 20 mai, la ministre des petites entreprises, Lindiwe Zulu, a mis en exergue certaines des mesures prises par le gouvernement pour permettre aux coopératives et aux petites entreprises de procéder à la transformation économique du pays. Selon le plan national sud-africain de développement, le secteur des petites entreprises pourrait créer 98 % des 11 millions d’emplois prévus d’ici 2030.

« Le gouvernement, le secteur privé et les autres parties prenantes ont la responsabilité de stimuler et de soutenir la croissance et la pérennité du secteur coopératif et des petites entreprises », a déclaré la ministre. « L’atteinte de l’objectif de 30 % relatif aux marchés publics pour les PMME et les coopératives permettra d’accroître la participation des entreprises émergentes dans l’économie conventionnelle ».

Le ministère de Mme Zulu élaborera une stratégie de sauvetage des entreprises, afin de soutenir les petites, moyennes et micro-entreprises (PMME) et les coopératives en détresse financière. Le développement des coopératives dans les communautés rurales peut être ralenti par le manque d’investissements adéquats dans les infrastructures, un obstacle dont est bien conscient le gouvernement, a affirmé la ministre.

Le gouvernement tâchera également d’encourager les jeunes à lancer leur propre entreprise, y compris des coopératives. À cette fin, il met en œuvre un programme de création de masse d’entreprises par les jeunes, dont l’objectif est de créer des opportunités commerciales pour les petites, moyennes et micro-entreprises (PMME) et coopératives détenues par des jeunes. De plus, les ministères du gouvernement doivent allouer 30 % de leurs dépenses de marchés publics en faveur de la croissance et du développement des entreprises possédées par des jeunes, en ayant recours à leurs biens et services dans le cadre de leur mandat opérationnel.

Le ministère des petites entreprises travaille en collaboration avec le ministère de l’énergie afin de créer des coopératives pour des jeunes du Cap-Oriental et du KwaZulu-Natal qui ont été formés à l’installation, l’entretien et la réparation de chauffe-eau solaires.  « Ces coopératives de jeunes sont désormais prêtes à participer à la croissance des secteurs de l’énergie renouvelable et de l’économie verte », a-t-elle déclaré, ajoutant que le gouvernement comptait développer ce programme dans l’ensemble du pays.

Un programme d’encouragement des coopératives apporte également un soutien financier à des secteurs tels que l’agriculture, sous la forme de subventions destinées aux start-up et au développement des petites coopératives primaires existantes. Le gouvernement a alloué 75 millions de rands à ce programme.

Source: http://ica.coop/fr/media/news/le-gouvernement-sud-africain-consid%C3%A8re-les-coop%C3%A9ratives-comme-un-moteur-de-croissance-et (02/07/15)