Galleco : Un monnaie locale et départementale

La directrice de l’association Galleco, Anne Bruzac, explique dans une entrevue le processus qui a abouti au lancement , à la sensibilisation et au fonctionnement de la monnaie Galleco.

Le Galléco a comme particularité d’être une monnaie locale d’ampleur départementale. Utilisée en Ille-et-Vilaine – plus particulièrement sur les territoires de Rennes, Redon et Fougères – elle a aussi l’originalité d’être née, en 2013, sous l’impulsion des élus et des services du Département. Le Galléco s’inscrit alors dans un processus d’expérimentations autour des monnaies locales lancé dès 2005 en Ille-et-Vilaine. Si le rôle de la collectivité reste essentiel, le Galléco a su trouver son public et mobilise citoyens et entreprises dans son fonctionnement quotidien comme dans son développement.

En 2011, les nouveaux élus départementaux ont souhaité relancer une monnaie locale dans le cadre de leur programme de soutien à l’ESS : pendant 2 ans, des études ont été menées et plus de 30 rencontres publiques ont été organisées sur Rennes, Redon et Fougères. L’objectif était d’informer les citoyens sur les enjeux autour de la monnaie mais aussi de créer des groupes locaux de personnes souhaitant s’impliquer dans la création et l’utilisation d’une monnaie locale. Ces groupes ont rapidement commencé à travailler sur les principes de fonctionnement de la future monnaie : procédure d’agrément des entreprises candidates, modalités d’émission et de change… Le Département, par le biais des élus et des techniciens, a été le catalyseur de la création du Galléco avant de passer le relais à une association locale en 2013.

Fonctionnement de l’association Galleco

L’association Galleco comporte un conseil d’administration de 4 collèges regroupant respectivement les membres de droit que sont les élus départementaux, les citoyens / usagers, les entreprises adhérentes et les partenaires. Le bureau de l’association compte 4 vice-présidents représentant chacun l’un des collèges. Également, l’association a mis en place 3 comités locaux d’animation rassemblant tous les adhérents d’un territoire. Ce sont ces adhérents, appuyés par les 2 salariés du Galléco, qui approchent les entreprises, organisent ou participent à des événements pour sensibiliser et faire adhérer de nouveaux usagers et décident d’agréer les entreprises qui souhaitent utiliser les Gallécos. Ces rencontres mensuelles rassemblent en moyenne 30 personnes.

Nouvelles pistes de développement au Galleco

Le Galleco compte aujourd’hui 1 000 utilisateurs et 180 entreprises adhérentes. En 2014, ce sont près de 60 000 Gallécos qui ont été émis. La priorité est d’amplifier encore cette forte croissance en développant la circulation de la monnaie. Deux pistes semblent prometteuses au vu de certaines expérimentations menées à l’étranger : le développement d’un Galleco numérique et le paiement de certains services publics en monnaie locale.

Finalement,  l’association compte encore renforcer le rôle des adhérents : ce sont eux les premiers ambassadeurs de la monnaie. la majorité des nouveaux utilisateurs les connaissent grâce à leur présence sur les marchés ou les événements locaux et ce sont très souvent des opérations montées par leurs bénévoles.

Source : http://rtes.fr/Le-Galleco-monnaie-locale-et